Qui peut investir dans les FCPI ?

investir fcpi

Le FCPI est un mode de placement financier très souvent mis de côté. Très souvent assimilé à la Société Civile de Placement Immobilier, il n’a pourtant rien à voir ou presque. En effet, dans le cas de la SCPI, les investisseurs choisissent de miser sur des biens afin de disposer de revenus et d’avantages fiscaux dans le cas des SCPI fiscales, pour les FCPI cela est un peu différent. En effet, l’acronyme FCPI, signifie Fonds Commun de Placement dans l’Innovation et par « Innovation » on parle évidemment d’entreprises innovantes. Ici, il n’est plus question d’investir dans la pierre, mais d’investir dans le capital de sociétés dont les enjeux sont résolument tournés vers l’avenir. Nous tenterons de faire le point sur les particularités de ce type de placement financier et nous verrons à qui ils sont destinés afin de vous aiguiller dans votre choix.


Le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation, ou le moyen d’investir dans des projets qui comptent

Le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation, c’est en plus d’un sérieux dispositif d’investissement un bon moyen de participer à la recherche et au développement de nouvelles technologies. Mais tout d’abord, essayons de comprendre ce qu’est une entreprise dite « innovante ». Une entreprise innovante est une entreprise qui a investi dans un crédit d’impôt recherche ou encore dans un crédit d’impôt innovation et qui a engagé des dépenses dans le cadre d’une politique de recherche et de développement. Elle peut également disposer en interne d’une politique orientée vers la recherche et le développement et travailler dans la mise en œuvre d’un projet innovant. Elle peut également souhaiter porter un projet dans le cadre d’une politique R&D qui nécessite un financement. Les entreprises innovantes touchent un grand nombre de secteurs pour lesquels vous pouvez vous sentir concerné.

On peut par exemple évoquer le cas de l’écologie et des entreprises qui œuvrent dans le domaine de la diminution de la pollution, du réchauffement climatique ou encore sur les énergies alternatives vous permettant de vous engager indirectement sur des projets qui peuvent avoir un impact sur votre vie et évidemment sur celles de vos enfants. Enfin, il ne faut pas oublier qu’indirectement, votre investissement permet la création d’emplois et depuis 2011, ce type d’investissement a permis la création de plus de 56 000 emplois, ce qui est considérable. Si l’une des problématiques suivantes, comme l’innovation, la compétitivité des entreprises françaises ou encore tout simplement la recherche, vous semble importante alors un investissement, quel que soit vos ressources, dans une FCPI peut être un choix judicieux à envisager.

Le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation : pour qui ?

Finalement, n’importe qui peut faire le choix d’investir dans ce type de placement financier. Nul besoin de disposer d’une grosse réserve financière. Ce qui semble le plus important est de croire en l’innovation et de croire en ces projets qui sans vous ne pourraient avoir la chance de se développer. En investissant, vous devenez un maillon indispensable qui fait avancer le monde dans des domaines divers et variés comme nous venons de l’évoquer. Vous mettez votre pierre à l’édifice de la vie pour un avenir plus radieux et la prise en compte de nouvelles problématiques. En plus de la grande satisfaction d’avoir participé avec vos moyens dans ces nobles causes, vous pouvez être grandement récompensé par le biais d’éventuelles plus-values et de dispositifs fiscaux très avantageux.

Les différents coûts et rendements avec un placement FCPI

cout rendements placement fcpi

Le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation est un moyen innovant comme son nom l’indique pour investir dans le capital de sociétés tout aussi innovantes et résolument portées vers la volonté de propulser de nouvelles technologies au-devant de la scène. Bien que ce type d’investissement ne soit pas souvent mis en avant par les médias, celui-ci n’en reste pas moins aussi attractif et intéressant que ses homologues comme la SCPI par exemple. Ici, nous nous posons la question des différents coûts inhérents à l’investissement dans ce type de placement, mais également aux contreparties auxquelles l’investisseur peut prétendre. À la suite de la lecture de cet article, le FCPI n’aura plus de secret pour vous et vous pourrez y prétendre les yeux fermés.


 Fonds Commun de Placement dans l’Innovation : Les différents coûts

On peut diviser le coût lié à l’investissement en trois parties. On y trouve le coût d’entrée, les frais de gestion et le coût de sortie. Tout d’abord, bien que les frais d’entrée soient négociables, ils sont estimés entre 3 et 5 % du montant de votre mise de départ. Ils peuvent dans certains cas être amenés à 0 % notamment dans le cas d’un partenariat entre le fond et le courtier. C’est souvent le cas des courtiers en ligne. Ensuite, lors de la souscription de vos parts, est défini un pourcentage appliqué dans le cadre des frais de gestion. Il est souvent de l’ordre de 3 à 4 % par an afin de couvrir certains frais. Ce pourcentage est malheureusement non négociable pendant la durée de l’investissement. Enfin, si vous souhaitez céder vos parts après une période de 5 ans et donc avant la liquidation du fond, des frais de l’ordre de 6 % maximum peuvent être appliqués. Ce n’est pas toujours le cas, et il faudra vous renseigner auprès de votre gestionnaire afin d’éviter de mauvaises surprises.

FCPI : performance et retour sur investissement

Pour connaître le résultat définitif lié à votre investissement initial, il est nécessaire de patienter jusqu’à la liquidation du fond soit un délai qui peut se situer entre 8 et 10 ans. Trois critères sont tout de même à prendre en considération pendant la période d’activité du fond afin d’entrevoir vos potentiels gains. On y trouve la valeur liquidative qui est simplement calculée en tenant compte de la valeur totale du portefeuille du FCPI que l’on divise par le nombre de parts. Vous pouvez donc comme la loi l’indique suivre l’évolution de ce chiffre tous les 6 mois. On y trouve également sa performance qui dépend de deux critères, qui sont les plues-values liées aux investissements, et les avantages fiscaux que permet la souscription au fond. Enfin, on y trouve le taux de rendement interne qui est le meilleur mode d’évaluation de la performance de votre Fonds Commun de Placement dans l’Innovation. Il est à noter que dans l’ensemble, le taux de rendement interne est faible, car l’objectif de ce type d’investissement est de miser sur des entreprises qui n’ont pas toujours pu faire leurs preuves. Néanmoins, certaines sociétés peuvent atteindre un taux de rendement supérieur à 5 %, ce qui les rend très intéressantes. Afin de vous assurer de la fiabilité de ce type de sociétés, il est important de prendre connaissance de son historique ainsi que de sa composition afin de maximiser vos chances de réussir votre placement financier.

FCPI, dans quels types d’entreprises innovantes investir ?

Investir dans une entreprise Placement FCPI FIP

 

Il existe à ce jour un grand nombre de moyens pour placer son argent et générer des finances. L’un d’entre eux, peu connu, s’intitule « Fonds commun de placement dans l’innovation ». Ce type de placement est régulièrement mis en valeur dans la presse pour son originalité, son accessibilité et les avantages fiscaux qui lui sont associés.


Le FCPI : qu’est-ce que c’est ? Comment investir ?

Ces fonds ont été créés pour permettre aux particuliers de s’engager financièrement dans des PME innovantes afin de les aider dans leurs démarches d’innovation. Placer son argent dans un FCPI ValofiFonds Commun de Placement dans l’Innovation) est donc un geste gagnant-gagnant à la fois pour l’investisseur, et pour l’entreprise concernée. Il existe plusieurs moyens de s’engager dans un fonds commun de placement. Cela se fait par la banque, par le démarchage de la part du CGPI, le conseil indépendant qui gère le patrimoine et par le biais de sites internet qui se spécialisent dans ce type de placement. Il est également à noter que les projets innovants sont susceptibles de ne jamais aboutir, et que des risques existent. Mais avec un peu de bon sens et la prise en compte de nos conseils, choisir votre fonds commun sera un jeu d’enfant auquel vous sortirez gagnant.

Pourquoi investir dans un FCPI ?

Comme pour le concept de la SCPI, le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation vous permet de vous engager dans des PME de petites et de moyennes tailles, non cotées, et ayant un lien avec l’innovation, dans le but de bénéficier d’avantages fiscaux. En effet, en investissant dans ce type de placement financier, cela vous permet à terme d’obtenir des réductions d’impôts intéressantes de l’ordre de 18 % du montant investi. Si vous êtes concerné par l’impôt de la solidarité sur la fortune, la réduction d’impôts peut aller jusqu’à 50 %, ce qui rend cet investissement réellement intéressant. Il est important de noter que le plafond d’investissement est fixé à 12 000 euros pour une personne seule, ce qui lui permet de bénéficier d’une déduction fiscale de 2 160 euros. Cette déduction peut aller jusqu’à 4 320 euros pour un couple, en prenant en compte un investissement atteignant les 24 000 euros au maximum. Pour bénéficier d’une déduction sur l’impôt sur la fortune, il est possible de placer jusqu’à 45 000 euros pour une personne seule ou 90 000 euros pour un couple.

Quelles sont les sociétés concernées par le Fonds commun de placement dans l’innovation ?

Les sociétés qui sont concernées par ces fonds sont les PME, start-ups, qui s’orientent vers la recherche et le développement en participant à des projets résolument tournés vers l’innovation. Les sociétés de tous les secteurs peuvent donc être financées. Citons par exemple les technologies de l’information et de la communication (TIC), les sciences de la vie avec la biologie, la géologie, l’électronique et de manière générale le secteur des nouvelles technologies. D’autres secteurs d’activités plus classiques sont également concernés, comme l’environnement et en particulier les sociétés en lien avec l’écologie et le développement durable, le secteur de la construction ou de l’informatique avec le développement de logiciels, par exemple. Nous vous recommandons de vous renseigner sur les secteurs d’activités concernés et le nombre de structures financées, car plus le portefeuille de sociétés financées par le FCPI sera diversifié, et plus la prise de risque sera faible.

Pour conclure, le modèle économique proposé par les FCPI est bien différent de celui des SCPI. Résolument tourné vers les sociétés innovantes, et en particulier les nouvelles technologies, ce type de placement a pour avantage de permettre le développement de produits dont l’objectif est l’innovation. Pour l’investisseur, en plus de générer parfois des revenus à partir des plus-values, le principal avantage est une importante réduction d’impôts qu’il est possible de disposer quoiqu’il arrive. Serez-vous à l’origine du succès de l’entreprise de demain ?

FCPI ISF, comment réduire le montant de vos impôts ?

FCPI ISF impôts

Le FCPI ISF est un Fonds Commun de Placement dans l’Innovation qui permet de réduire l’Impôt de Solidarité sur la Fortune. Il est dédié aux investisseurs qui souhaitent rentabiliser au maximum leur argent avec une formule innovante. Découvrez en quoi ce placement financier peut devenir un outil de défiscalisation intéressante.


FCPI ISF : les principes de fonctionnement

Comme tous les instruments financiers, il se base sur la mise à disposition de l’avoir d’un investisseur auprès d’une institution en vue de le faire fructifier. Sa particularité se situe au niveau de sa vocation : celle de financer le fonds des entreprises dites innovantes. L’utilisation de ce produit financier est régie par une règle bien précise. Au moins 60% du montant est injecté dans les valeurs immobilières, le reste est destiné dans les actions. L’atout de ce placement financier se situe au niveau de sa sécurisation. La gestion est sous le contrôle de l’Autorité des Marchés Financiers. Pour les investisseurs, le plus gros avantage demeure la possibilité de bénéficier d’une réduction significative des impôts.

FCPI ISF : les bases de la défiscalisation

Adoptée le 21 aout 2007, la loi TEPA ou Travail Emploi Pouvoir d’Achat vise l’allègement de l’ISF afin de dynamiser la croissance. En application de ce texte, investir dans un FCPI ISF donne droit à une réduction d’impôt pouvant aller jusque 50% de la quote-part injectée dans la société bénéficiaire. Le calcul du montant de la défiscalisation est donc basé sur le montant du produit financier engagé par l’investisseur et ce, jusqu’à la hauteur de 100%. Ci-après la variation du taux en fonction de l’investissement:

  • Quota de PME éligible 100% : réduction d’ISF de 50%
  • Quota de PME éligible 90% : réduction d’ISF de 45%
  • Quota de PME éligible de 80% : réduction d’ISF de 40

Le plafond de la réduction par foyer fiscal est de 18 000 euros. Celui de la part éligible pour la défiscalisation est de 45 000 euros par contribuable.

Ce que vous devez également savoir

L’avantage fiscal supplémentaire de choisir cet outil financier est la possibilité d’exonération. Pour être éligible, votre investissement doit être réalisé à partir de l’année 2013. A cet effet, le montant injecté est exclu de l’assiette taxable à l’ISF. Notez toutefois qu’il est soumis aux prélèvements sociaux. Par ailleurs, la conservation de ses parts dans le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation pour une durée minimale de cinq ans s’impose. Ce délai court jusqu’ à la date du 31 décembre de cette cinquième année. A titre de rappel, la réduction d’Impôt de Solidarité sur la Fortune se calcule à partir du montant déduit des frais d’entrée.

Placement FCPI, un investissement pour l’avenir

placement fcpi

Le Fonds commun de placement dans l’innovation ou FCPI et le Fonds d’investissement de proximité ou FPI sont des instruments financiers dédiés aux investisseurs.


FCPI et FIP : une méthode efficace pour rentabiliser les avoirs des investisseurs

Le FCPI est un placement financier dont la vocation est de financer le fonds propres des Petites et Moyennes Entreprises. Pour en bénéficier, ces dernières doivent présenter un projet à caractère innovant. Le principe est basé sur le versement d’au moins 60% du montant dans les valeurs immobilières. Les 40% restants sont versés dans les actions.

Le FIP est un investissement à risques. Tout comme le FCPI, il est agréé par l’Autorité des Marchés Financiers. Sa règle de fonctionnement est basée sur le versement d’au moins 60% des titres de l’entreprise dont 10% dans les régions. Les 40% restants sont destinés pour les instruments financiers.

Le Fonds commun de placement dans l’innovation ou le FIP est un produit financier pouvant appuyer tous les secteurs d’activités. Ces domaines vont de la nouvelle technologie aux secteurs traditionnels comme l’industrie en passant par le domaine commercial. Leur point commun est la gestion collective du capital.

FCPI et FIP : les critères d’éligibilité des entreprises bénéficiaires de ces fonds

Les entreprises éligibles à ce placement financier doivent répondre aux critères suivants :

  • Etre membre de l’UE, de l’Islande et de la Norvège
  • Etre soumise aux obligations des impôts des sociétés
  • Détenir une cotation sur les marchés réglementés.

Pour bénéficier du Fonds commun de placement dans l’innovation, l’entreprise doit utiliser au minimum 2 000 employés. Par ailleurs, la majorité de son capital ne doit pas appartenir à une personne morale.

Pour recevoir le Fonds d’investissement de proximité, son chiffre d’affaire ne doit en aucun cas dépasser 50 000 000 d’euros. De plus, elle ne peut employer au maximum 250 personnes. Surtout, elle devra exercer dans 4 régions limitrophes.

FCPI et FIP : quels sont les avantages de souscrire à ces placements financiers ?

Investir dans l’un de ces produits financiers représente un réel avantage à cause du rendement de l’investissement. Par ailleurs, ce sont les professionnels qui s’occupent de la gestion des fonds. Les risques pris par les investisseurs sont donc minimisés grâce au contrôle de l’Autorité des Marchés Financiers.

Choisir de faire un investissement à travers le FCPI et le FIP, c’est contribuer au développement des PME innovantes. Par ailleurs, l’investisseur bénéficie d’une réduction d’impôts de 18% par rapport au montant investi. Pour les couples, le plafond de réduction est de 5 280 euros contre 2 640 euros pour les célibataires.

Rencontre-t-on des risques à choisir ce type de placement financier ? Les risques existent effectivement concernant notamment le blocage du fonds pendant 5 à 7 ans. Par ailleurs, il est possible de perdre les acquis et le capital investi, avec l’obligation de rembourser la défiscalisation reçue.

 

FCPI – FIP : avantages et rémunération des placements

Parmi les produits financiers occasionnant des baisses d’impôts substantielles, on peut citer les placements immobiliers Pinel (anciennement Duflot). Beaucoup moins connus et pourtant très efficaces, les placements fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) et les fonds d’investissement de proximité (FIP) sont en plein développement actuellement. Encore faut-il bien en comprendre les mécanismes pour éviter les déconvenues et surtout pour profiter pleinement de leurs avantages…


Les avantages des FCPI et des FIP

En investissant sur ces produits financiers, l’acquéreur est directement acteur et moteur du développement des PME/PMI innovantes et des start-up en pleine croissance de son pays et de sa région. Mais ces investissements sont d’abord des produits en actions non cotées pourvoyeurs d’avantages fiscaux pour le souscripteur. Les acquéreurs peuvent en effet déduire jusqu’à 18% des sommes qu’ils ont investies de leur impôt sur le revenu et jusqu’à 50% sur l’ISF. Si ces produits financiers, pour lesquelles un CGP Valofi peut vous accompagner,  n’étaient pas plus risqués (60% au moins du capital est constitué de valeurs mobilières et de parts de petites sociétés précaires qui innovent avec les aléas qui en découlent), les souscripteurs pourraient songer à augmenter leurs parts dans les FCPI ou FIP jusqu’à annuler leurs différents impôts. Mais il n’en est rien. Les montants déductibles sont plafonnés à 12 000 euros pour une personne seule et 24 000 euros pour un couple.

Un tel produit financier ne requiert d’autre part :

  • ni somme à investir démesurée ni une expertise très poussée en finance de la part du souscripteur, bien au contraire,
  • pas de gestion compliquée mais au contraire assurée par des professionnels aguerris qui savent apprécier les risques – par ailleurs mutualisés par tous les souscripteurs – de ce genre de produits,
  • pas d’imposition des bénéfices qui sont exonérés hors les prélèvements sociaux à condition qu’ils soient réinvestis dans les FCP.

Niveau de rémunération des FCP à actions non cotées

Le rendement va dépendre directement des performances des PME/PMI innovantes. Il est à noter que les parts doivent être conservées par l’acquéreur au minimum 5 ans et au maximum une décennie selon le produit. Le souscripteur aura quelques moyens pourtant pour se faire une opinion du produit proposé, à savoir:

  • les informations bisannuelles sur la valeur liquidative ; clichés à l’instant t du produit, ces données sont néanmoins à prendre avec des précautions : ces produits sont très volatiles et fluctuent pas mal au fur et à mesure du développement de l’entreprise. Elles ne sont donc à prendre que comme valeurs indicatives,
  • la performance du FCP qui est connue seulement lors de sa liquidation, sur le montant duquel il ne faut pas oublier de déduire les prélèvements sociaux,
  • le taux de rendement interne qui n’est connu qu’au moment de la liquidation et qui fait le bilan entre les entrées positives (valeur de liquidation) et les différents frais de gestion.

Placement somme toute relativement risqué, le FCPI – FIP peut tout de même ramener des taux de rendement internes intéressants (de l’ordre de 5%) en plus d’être un investissement défiscalisant. A inclure certainement dans sa stratégie de placements financiers en y souscrivant à raison de quelques % de son capital d’investissement global.